blogueuse-creative

On nous répète à longueur de journée que le temps passe vite. On le réalise aussi soi-même quotidiennement. Mais sincèrement, je n’imaginais pas, lorsque je suis arrivée fin août, que le moment de quitter le bureaux et l’équipe deDo It in Paris allait venir si rapidement. “4 mois c’est quand même long ?“.  Il y avait le temps.

Alors que j’étais dans le sud en vacances (je me souviens d’ailleurs de la place exacte que j’occupais à ce moment-là : le canapé !) un appel de Jeanne. Fin août, j’allais être de la Do It Team. Difficile avec seulement un bac en poche (mais pour ma défense, beaucoup de motivation) d’imaginer que l’on pourrait aider une entreprise à son niveau. Et pourtant !

Vendredi 31, 9h13, arrivée au bureau en escarpins nudes et combinaison noire.

J’ai pu apprendre beaucoup, être entourée de filles absolument géniales, prendre le relais d’Olivier qui me précédait (et qui à lancé depuis Contemplation.com) et voir partir quelques semaines après Miranda

À lire : mon journal de blogueuse 

4 mois après, je peux dire que ce fut une expérience vraiment enrichissante. Un premier pas dans l’univers du journalisme qui m’a notamment fait comprendre que rédiger pour d’autres et à plusieurs est bien différents que de rédiger pour soi. Quelques mois durant lesquels j’ai pu travailler main dans la main avec les graphistes, subordonnée par la rédactrice en chef et en parfaite entente avec Raquel, la stagiaire qui allait prendre ma relève. Et même si j’ai plusieurs fois voulu lâcher à cause des heures de transports quotidiens, je me suis souvenue que nous n’avions rien sans rien. À retenir.

Et puis finalement, j’ai aussi pu apprendre beaucoup et sur un tas de sujets différents. J’aurais pu en faire une liste mais elle aurait été bien trop longue pour vous la partager. En quatre mois, j’ai pu apprendre à travailler (encore plus) en équipe et compris l’importance de l’entraide. Quatre mois durant lesquels j’ai tenté de faire mes preuves, de faire au mieux. Tout le monde essaye de faire au mieux. J’ai aussi appris à ne pas me mettre -de trop- la pression, qu’être en retard une fois n’était peut-être pas si grave et définitivement que je devais gagner en rigueur à défaut de beaucoup faire au feeling… 

À voir : et si je devenais wedding planner ?

Des découvertes aussi dans le domaine stylistique. Je me souviendrais toujours de mon admiration (bien cachée) de voir Elodie toujours sur talons hauts, on la reconnaissait marcher dès l’entrée de l’appartement. J’ai constaté que porter avec style collant et stilettos n’était pas impossible et que faire du scooter en talons ne semblait pas relever de l’insurmontable. J’ai aussi découvert de nombreuses marques mode : branchées, esprit parisiennes, élégantes, sophistiquées et parfois un peu excentriques..

Durant quelques semaines, rédactions, échanges avec bureaux de communications et attachés-presse, courses aux visuels et réponses aux appels téléphoniques dictaient mes journées. Comme une page qui se tourne pour laisser arriver d’autres jolis projets… Parce que finalement, les expériences les plus enrichissantes sont celles que l’on vit à 100%. Je suis ravie d’avoir eu l’opportunité de vivre celle-ci.

Merci Do It !