Don du sang

Un billet un peu particulier… J’ai hésité à le publier mais finalement, c’était aussi un sujet dont j’avais aussi envie de parler. Généralement, je vous parle de choses plutôt futiles, de mes passions, de mes découvertes et de mon quotidien. J’avais envie d’orienter aujourd’hui ce billet sur un sujet qui me semblait être important…

Il y a quelques semaines, j’ai participé à un don du sang. Une toute première pour moi. Je n’avais jamais pu faire un don comme celui-ci, devant attendre absolument mes 18 ans. J’avais envie dans ce billet de vous expliquer mes motivations… mais vous expliquer aussi déroulement du don et mon ressenti vis-à-vis de ce geste.
Je ne vous écris pas ces quelques lignes pour être félicité ou me mettre en avant. Au contraire. Je ne pense que ce soit moi qui doit être mise en avant mais davantage les malades et les personnes qui s’investissent auprès-deux. Bénévoles et infirmières dévoués m’ont beaucoup touché.

Pourquoi le don du sang ?

Depuis toute petite, après une sensibilisation que nous avions eu à l’école primaire, je m’étais dit que je donnerais un jour mon sang. Des bénévoles étaient venus nous expliquer l’importance de donner lorsqu’on le peut… Quelques années avant de pouvoir le faire et désormais, je le pouvais. Savoir que les réserves de sang s’appauvrissent à également été pour moi l’élément déclencheur. Nous étions dans le sud de la France lorsque je me suis rendue au centre de transfusions. Un centre fixe qui peut accueillir n’importe quel donneur volontaire. Une équipe, des infirmières et des médecins accueillants et disponibles pour répondre aux questions.

À voir : Mes soins pour peaux sensibles

L’organisation et les démarches ?

Lorsque je suis arrivée, le matin vers 11h30, j’ai pu présenter ma carte d’identité et remplir papiers et questionnaires. La procédure habituelle où les réponses permettaient de savoir si j’étais éligible et susceptible de pouvoir donner. Est ensuite arrivé l’entretien avec une médecin. Elle m’a posé une nouvelle fois quelques questions, sur mon poids, mes vacances, mes habitudes sportives ou non… Elle m’a aussi mis en garde sur le fait que ce geste n’était pas anodin, qu’il pouvait fatiguer et qu’il fallait, par exemple, éviter toutes activités sportives les quelques heures qui suivraient le don… Un entretien d’une dizaine de minutes juste avant d’aller m’installer dans les sièges sur le plateau des donneurs. Les sièges les plus confortables dans lesquels j’ai pû être installée jusqu’à maintenant !

La transfusion en elle-même n’a pas été très longue ni très douloureuse. Environ 10 min et bien plus de temps pour récupérer. C’est lorsque le geste s’est terminé que cela a été un peu plus long qu’imaginé. Le stress que j’avais avant le don à sûrement eu un rôle dans la chute de tension sur les quelques minutes qui ont suivent la transfusion. Un malaise vagal qui ne m’a cependant pas empêché de repartir quelques dizaines de minutes après. Un peu de repos et de récupération, deux briques de jus de pommes et j’étais dehors.

don du sang

 À savoir sur le don du sang

  • Il est impératif d’avoir 18 ans au moins
  • C’est un acte gratuit, vous ne devez payer ou être payé
  • Ne pas avoir de tatuages ou perçings de moins de 4 mois
  • Un poids minimum est nécessaire en fonction de votre taille
  • Manger avant et après le don peut éviter la chute de tension et le malaise vagal qui y est souvent lié
  • Moins de 15 personnes allaient dans ce centre fixe par jour, les réserves de sang s’appauvrissent et ce geste qui ne prend que quelques minutes peut sauver des vies 
  • Le don du sang peut-être fait tous les 90 jours 
  • Entre 420 et 480 ml de sang sont pris lors de la transfusion 

Pour vous renseigner, vous pouvez également aller directement dans un centre fixe proche de chez vous ou sur le site du Don du Sang

Un “après” un peu fatiguée mais une satisfaction de se dire que je suis désormais considérée comme “donneuse“. L’idée de pouvoir aider les gens est quelques choses que je porte au fond de moi. Je ne sais pas à qui il bénéficiera ni dans quel circonstance mais l’espoir de se dire que ce sang, et celui de tous les autres donneurs, pourra peut-être sauver des vies… Un geste facile, simple et indolore à faire qui peut pourtant, être tellement important.

Et vous ? Avez-vous déjà fait le don du sang ?