Influenceuse parisienne

Peu importe qui nous sommes, nos origines ou nos histoires personnelles, nous avons tous connu l’échec. Quel qu’il soit et qu’importe comment il a pu être interprété. C’est comme ça et c’est normal. La vie n’est pas que rose et les bas sont nécessaires avant de connaitre les hauts.

Ce qu’il faut savoir avec l’échec, c’est qu’il sera présent tout au court de la vie. Avec des causes différentes, à des dosages et des intensités variés mais il sera là. Alors autant en tirer profit ! Ça pourrait peut-être faire peur mais au contraire, c’est à nous de le rendre positif et transformer l’échec en une merveilleuse opportunité pour remonter, se projeter, faire face et finalement : tout déchirer !

À voir : pourquoi le tableau de rêves est-il indispensable ?

En quelques années, j’en ai connu des échecs. Comme tout le monde. Des périodes de la vie que nous préférerions éviter, des évènements qui arrivent ou des projets qui n’évoluent pas comme prévu. Le sentiment d’échec est très personnel et en m’intéressant à ces moments où j’aurais pu me laisser démonter et armée d’un peu de recul, j’ai réalisé à quel point l’échec a toujours été bénéfique. C’est exactement dans ces moments-là que nous pouvons savoir qui nous sommes réellement. Désormais, c’est une philosophie qui a intégré mon quotidien. Échouer ne me fait plus peur car derrière, il y aura toujours de vraies leçons et de nouvelles opportunités !

Apprendre à se connaitre vraiment

Lorsque tout fonctionne parfaitement, aucune question ne se pose. Le grille-pain fonctionne ? Tant mieux, la tartine sera parfaitement prête demain matin. C’est seulement lorsqu’il ne marchera plus que nous commenceront à lui porter un peu d’intérêt, que l’on cherchera “pourquoi” et que nous tenterons de trouver une solution…. et c’est la même chose pour la cafetière, le presse-agrume et le fer à lisser !

Alors même si nous n’avons pas tous les mêmes ressources pour rebondir, nous pouvons tous tirer au moins un bénéfice de l’échec : celui de prendre le temps de se connaitre. Pour de vrai. Pourquoi avoir réagi ainsi, pourquoi cet événement s’est-il produit ? quelles sont les choses à remettre en question, notre manière de faire a-t-elle été la bonne ? comment m’améliorer et devenir meilleure ? C’est en se posant les bonnes questions que l’on se relève plus fort, que l’erreur ne sera pas faite une deuxième fois et que l’on continue d’avancer.

Faire du tri dans notre quotidien

J’ai souvent considéré, et aujourd’hui encore, l’importance de notre environnement, que ce soit les lieux comme les gens qui nous entourent. Toutes ces choses ou personnes côtoyées quotidiennement et qui ont un impact direct sur nos décisions. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

À voir : 6 habitudes matinales qui changent la vie

C’est exactement pour cette raison que prendre du recul sur son environnement suite à un échec permet de se détacher du négatif. Nous sommes la moyenne des 5 personnes les plus proches de nous. Un parfait argument pour s’entourer des bonnes personnes :  motivantes, bienveillantes et positives !

La porte à de nouvelles opportunités

Et finalement, l’une des choses que j’ai pu retenir de mes derniers échecs, et dont je me souviendrais lors des prochains, c’est qu’échouer est souvent l’occasion de provoquer de nouvelles opportunités. Croire en soi, se laisser guider par nos rêves et apprendre à ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure, accepter les opportunités comme elles se présentent et prendre ses responsabilités pour ne pas avoir à subir ces choses qui nous arrivent mais en faire des véritables expériences de parcours.

Et toi ? Qu’elles sont les choses que tu as pu apprendre grâce à tes derniers échecs ?